Frédéric Limonet, designer d'espace et plasticien, est né en 1968. Il obtient son DNSEP option design à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Lyon section Design d'espace en 1993 et la même année le prix Linossier. Suit un cursus de post-diplôme sous la direction de Ruedi Baur, puis il fonde avec Olivier Boutton et Frédéric Saura le collectif DIG, qui fusionnera ensuite avec le groupe de design graphique Trois-quarts face (Vincent Delpeux, Pierre Raine, Pascal Thivillon et Bertrand Saugier). Il devient indépendant en 2003 en travaillant sous son propre nom. Ses domaines d'applications dans les champs du design sont multiples : scénographie d'exposition et de spectacle vivant, mobilier urbain, signalétique, microarchitecture, objet, céramique. Depuis 2008, il est intervenant designer en école d'Arts appliqués option design d'espace et depuis 2015, coordinateur pédagogique de la section design d'espace de l'école d'arts appliqués Presqu'Île, Lyon. frederic chez fredericlimonet.com 06 10 90 28 74
MUTATION. Scénographie pour une création de la Cie Système K (Arts de la rue). 1re publique le 20 août 2014, festival d'Aurillac. Mutation est une création pour 8 performeurs et 1 musicien, une jauge de 300 spectateurs, dont 50 installés à tour de rôle dans de petits espaces confinés. La demande de la metteuse en scène oriente d'emblée la scénographie vers la création d'un conglomérat de microarchitectures. Il s'agit de concevoir de petites architectures légères, solides, transparentes et translucides, montables et démontables, recevant 2 performeurs sur leur haut, 5 à 16 spectateurs dans les intérieurs translucides et proposant des assises extérieures. Les spectateurs installés dans les intérieurs voient les performeurs évoluer au-dessus d'eux et entendent des textes qui peuvent être les pensées des performeurs même. L'ensemble de ces architectures apparaît dans l'espace urbain le temps du spectacle et définit « la zone ». Une diffusion sonore couvre l'ensemble. Metteur en scène : Michèle Bauerlé / Conception de la scénographie et dessins : Frédéric Limonet / Assistance technique : Vincent Loubert / Constructeurs : Nicolas Crouzet, Nicolas David, Blaise Boullenoire, Gilles Simon-Perret, Jean-Louis Darnault / Crédits photographiques : Denis Callerot, Éric Walther, Marina Maricha / Résidences conception et construction : Apsoar (Annonay, Fr), La Fourragère (Lyon), Ateliers Frappaz (Villeurbanne), Atelier 231 (Sotteville-Lès-Rouen), Espinoa (Baignes), Le Parapluie (Aurillac), (Fr), 2011 - 2012 - 2014
logo logo logo logo logo logo logo logo logo
ARMOIRE URBAINE. Conception d'une armoire urbaine de contrôleurs de signalisation tricolore en polyester, modulaire et « découvrable », en remplacement de l'armoire dite à « pointes-de-diamant ». Le volume est monolithique et stratifié, proche dans sa forme d'un carottage sorti de terre. Les parties socle/parois/ouvrants/toit respectent cet alignement vertical et ne sont pas identifiables en tant que telles . Les strates horizontales affichent des textures différentes de reliefs (contrainte anti-affichage) et intègrent en zone basse du volume une bande technique regroupant toutes les fonctions d'accès (serrures et poignées). Un « accident » de texture, comme un « défaut programmé et embarqué », est présent sur chaque armoire. Il dialogue avec la composition graphique des trames, fonctionne comme une aspérité et nous rappelle que le design ne produit pas que des objets lisses. L'enveloppe est conçue pour être modulaire et « découvrable » : les différentes pièces de polyester qui la composent, fabriquées en injection RTM, sont assemblées sur une structure métallique. Le système constructif permet indifféremment la fabrication d'armoires de 1, 2, 3 ou 4 unités de volume et le remplacement en cas de détérioration, sans débrancher le contrôleur, de d'enveloppe entière ou de parties. Maître d'ouvrage : Le Grand Lyon / Mandataire du marché public de conception - bureau d'étude phases Avant-projet, Projet, Études détaillées : Europoly Polyester, Francis Rochelle / Design : Frédéric Limonet / Collaboration design graphique : Vincent Delpeux / Mandataire du marché public de fabrication et fourniture - bureau d'étude phases Prototypage, Fabrication : Depagne SA / Lyon, Grenoble (Fr), 2005-2008
logo
VILLAGE VERTICAL. Scénographie d'inauguration du programme « Le Village vertical, Les jardins de Jules », 1re coopérative d'habitants de France. Pour Rhône Saône Habitat, coopérative de construction immobilière, porteur - constructeur - co-concepteur du programme / Mandataire du projet d'inauguration, photographie et réalisation : Fabrice Ferrer / Conception de la scénographie, conception des visuels et graphique : Frédéric Limonet / Villeurbanne (Fr), 2013 / http://www.rhonesaonehabitat.fr/Le-parteariat-RSH-Village.html
logo logo
CE QU'IL RESTE Culture à l'Hôpital : ateliers, performance et exposition. Dans le cadre du dispositif « Culture à l'Hôpital ». En partenariat avec l'Hôpital Lucien Hussel de Vienne, la DRAC, la Région Rhône-Alpes, l'Agence Régionale de l'Hospitalisation et avec la participation du Musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal. Conception et réalisation : Sévérine Chasson (Chorégraphe et danseuse), Frédéric Limonet (designer plasticien), les patients et accompagnants du Service Hôpital de Jour de la Ville de Vienne / Conseil céramique et cuisson : Florent Le Men / Musique : Gérard Torres / Photographie : Bertrand Saugier / Saint-Romain-en-Gal (Fr), Vienne (Fr), 2011
logo logo logo logo
BIVOUAC Installation pour la manifestation « Lumières en Fêtes », Valence (Fr). Les images animées imaginent un bivouac sous la Halle Saint-Jean des œuvres du Musée des Beaux-Arts de Valence situé à proximité et en réhabilitation. L'écran est un volume à 3 faces, proposant un intérieur et autour duquel peut circuler le public. Les images mappées glissent sur les faces du volume dans un mouvement circulaire. Matériaux : mélaminé blanc, vidéo-projections, sacs de sable, corde. https://www.youtube.com/watch?v=ysjX2P5bqGE Conception : Gérard Torres et Frédéric Limonet / Vidéo et musique : Gérard Torres / Volume et scénographie : Frédéric Limonet / Valence (Fr), 2009
logo
ORI Conception graphique. Pour Bertrand Grosol, artiste. Dessin d'intention d'un projet artistique de Bertrand Grosol, développé à l'échelle de l'ile de la Martinique et explorant les différentes strates du paysage. 2009
logo
COPEAU CAO. Pour Cécile Dupaquier & Bertrand Saugier, artistes. Modélisation d'une forme en extrudé sur un chemin hélicoïdal et définition des plans de découpe laser sur tôle. Cergy (Fr), 2008
logo
SIGNALÉTIQUE INRIA RHÔNE-ALPES Conception d'une signalétique pour les bâtiments de l'INRIA Rhône-Alpes. « Aller voir, chercher », sur une idée de Trois-quarts face. Une famille de mobilier signalétique invite les usagers à chercher, grossir et trouver les informations de petite taille (plans, textes) qui permettent de se situer dans le bâtiment. Matériaux : optique organique, mécanismes, films de compogravure, tôle acier, bois, peinture époxy, lumière. Maître d'ouvrage : l'INRIA Rhône-Alpes (Institut National de Recherche en Informatique et Automatisme) / En partenariat avec la DRAC et la Région Rhône-Alpes / Mandataire 1 % culturel et design graphique : Trois-quarts face / Conception design d'objet et suivi de réalisation : 1re tranche : Frédéric Limonet — 2e tranche : Dig Ding Dong / Crédit photographique : Bertrand Saugier / Grenoble (Fr), 1998-2000
logo
SWITCH ON/SWITCH OFF Scénographie d'une exposition itinérante des groupes Trois-quarts face, BF15 et DIG. Un campement de tentes montables, démontables, transportables, flexibles, souples, low-tech, inhabitées et habitées, sont disposées dans l'espace comme autant de structures de projections ; elles permettent la diffusion d'images, quelle que soit la lumière environnante. Design d'espace et volume : DIG (Olivier Bouton, Frédéric Limonet, Frédéric Saura) Design graphique : Trois-quarts face Photographies : Bertrand Saugier Matériaux : structure tubulaire acier, textile, élastique, écran technique, vidéo-projecteur ou projecteur diapositives. La BF15, Lyon (Fr), 1998 — Alliance française, Buenos Aires (Arg), 1999 — Centre Culturel français, Damas (Sy), 1999
logo
AMORCE. Scénographie pour la création de danse contemporaine « Amorce ». Sur le thème du geste dans l'espace domestique, les danseurs évoluent sur un plan tracé au sol, jouent des conventions du dessin, redimensionnent les pièces à l'aide de curseurs en mousse et manipulent des éléments de mobilier. Matériaux : tapis de danse, peinture, mousse polyuréthane, bois. Pour la Cie Litécox / Chorégraphe : Daisy Fel / Conception et réalisation : DIG (Olivier Bouton, Frédéric Limonet, Frédéric Saura) / Saint-Étienne (Fr), 1997
logo
DIFFUSEUR. Objet de diffusion de la communication de la saison du Théâtre de la Renaissance. Conception d'un objet-présentoir, sonore, en plastique thermosoudé, recevant et diffusant les différents "messages" de la programmation annuelle du Théâtre. Matériaux : PVC thermosoudé, HP et bande-son, imprimés. Pour le Théâtre de la Renaissance / Conception : DIG (Olivier Boutton, Frédéric Limonet, Frédéric Saura) / Design graphique : Trois-quarts face / Oullins (Fr), 1998
logo
FRED, FRED, FRED. Exposition inaugurale de la Galerie Roger Tator. L'espace du rez-de-chaussée du bâtiment va devenir une galerie de design. Sa texture n'est pas encore neutralisée par le blanc ; l'espace est brut, plein d'aspérités. Il nous intéresse dans l'état, nous rappelle l'extérieur, le quotidien. Nous décidons de construire un volume à l'image de la future galerie — à l'échelle 1/2, intérieur blanc, que nous laisserons vide — et d'intervenir entre cet objet et les murs. Nous partageons le volume en 3 sections pour 3 interventions. Frédéric Rouarch, Frédéric Limonet et Frédéric Saura / Galerie Roger Tator, Lyon (Fr), 1995
logo logo
COMPOSTEUR Composteur en kit, conçu en tôle galvanisée 10/10ème à assembler. Mise en œuvre industrielle sans soudure : découpage, poinçonnage et pliage. Pour Sacti Tôlerie industrielle / Distribution : Castorama / Étude de conception : Frédéric Limonet / Vénissieux (Fr), 1995
logo
TEMPLE Spéculations sur l'hypothèse d'un inquiétant « temple de l'amour ». Anticipation dramatique ou parodie de diagnostic, le projet explore les rapports amoureux en revisitant le fonctionnement d'une cafetière italienne : les 2 parties de l'objet ou 2 espaces du bâtiment, l'un masculin, l'autre féminin, sont posés côte à côte et actionnés par un moteur de très faible vitesse qui les fait pivoter dans le sens contraire du vissage. Il semblerait qu'il faille dévisser, diviser. Prix Linossier 1993, ENSBAL
logo